Night Mode :
RAW :

第130章

Chapitre 130

乔仙上门的时候,凤霄正在作画。

Feng Xiao était en train de peindre lorsque Qiao Xian est venu à la porte.

心无旁骛,嘴角一抹笑意,看上去兴致不错。

Il n'y avait pas de distraction, un sourire au coin de sa bouche et il avait l'air bien.

再怎么不情愿,乔仙也必须先行礼。

Quelle que soit sa réticence, Qiao Xian doit également saluer en premier.

“左月卫乔仙,拜见二府主。”

"Zuo Yuewei, Qiao Xian, rencontrez le Seigneur du Second Manoir."

凤霄头也未抬,画笔未停,从乔仙这个角度,看不清对方在画什么,但凤霄的笑容通过笔尖悉数传入书案上的藤纸之中,阳光暖融,玉人执笔,即使是不喜欢凤霄的乔仙,也不能不承认这样的情景很动人。

Feng Xiao n'a pas levé la tête et son pinceau ne s'est pas arrêté. Du point de vue de Qiao Xian, elle ne pouvait pas voir ce que l'autre partie dessinait, mais le sourire de Feng Xiao a été transmis au papier de rotin sur le boîtier par la pointe du stylo. Même Qiao Xian, qui n'aime pas Feng Xiao, ne peut s'empêcher d'admettre qu'une telle scène bouge.

但在乔仙眼里,所有美妙都随着凤二开口的那一刻彻底幻灭。

Mais aux yeux de Qiao Xian, toute la beauté était complètement désillusionnée au moment où Feng Er a parlé.

“看来,崔不去还是不肯亲自来。”

"Il semble que Cui n'ira pas en personne s'il n'y va pas."

乔仙道:“卑职奉尊使之命前来拿早该给左月局的东西,还请二府主愿赌服输。”

Qiao Xian a déclaré: "Des humbles devoirs et des envoyés sont venus prendre les choses qui auraient dû être remises au bureau du mois de gauche, et ont également demandé aux deux propriétaires de maisons d'être prêts à jouer pour perdre."

凤霄对她的冷脸视而未见,依旧笑吟吟道:“这是我与崔不去之间的赌约,他若想要那份名单,就让他自己来拿,除了他之外的任何人,我都是不认的。还有,”

Feng Xiao a ignoré son visage froid et a toujours grogné: "C'est un pari entre moi et Cui Bugo. S'il veut la liste, laissez-le la prendre, sauf pour lui. Je ne reconnais personne. Et "

停顿片刻,凤霄搁笔,在堪堪完成的画作上梭巡片刻,才抬首看向乔仙。

Après une courte pause, Feng Xiao a mis de côté son stylo et a patrouillé à travers la peinture finie de Kankan pendant un moment avant de regarder Qiao Xian.

“崔不去与我平起平坐,那是因为他有这个资格,你口口声声自称卑职,语气却半点也不像为人下属,崔不去带你出门,难道指望你如此态度,能为他分忧解难吗?”

"Cui n'est pas allé s'asseoir avec moi au même niveau. C'est parce qu'il a cette qualification. Vous prétendez être inférieur, mais vous ne ressemblez pas à un subordonné. Cui ne vous fait pas sortir de la maison. Pouvez-vous compter sur vous avec une telle attitude pour résoudre ses problèmes?" "

迎着乔仙震惊的目光,凤霄露出一个略带恶意的微笑。

Face au regard choqué de Qiao Xian, Feng Xiao a montré un sourire légèrement malveillant.

“你虽然懂易容变声之法,也略通医术,但在解剑府里,你这样的人并非不可替代,若我送一个给崔不去,你猜他会不会收下?新人又会不会取代你的位置?”

"Bien que vous compreniez la méthode pour changer la voix et changer les compétences médicales, à Jiejian Mansion, les gens comme vous ne sont pas irremplaçables. Si j'en donne un à Cui Bu, pensez-vous qu'il l'acceptera?" Va-t-il prendre ta place? "

乔仙心头陡然涌出一股怒气,她想说点什么,话到嘴边又觉得没有必要争辩,最后只化为一句冷冷的话语:“恐怕要让您失望了,宫里刚刚派出一名随扈,充任尊使的新侍卫!”

Le cœur de Qiao Xian a éclaté de colère. Elle voulait dire quelque chose, mais elle n'a pas ressenti le besoin de discuter. Elle s'est finalement transformée en un mot froid: "J'ai bien peur de vous laisser tomber. Je viens d'envoyer un Suivez, soyez le nouveau garde de l'envoyé! "

凤霄讶异道:“那你不就彻底失宠了?”

Feng Xiao a été surpris et a dit: "Alors vous ne tomberez pas complètement en disgrâce?"

乔仙:……

Qiao Xian: ...

看着乔仙怒气冲冲离开的背影,裴惊蛰忍不住问道:“郎君,若下次崔不去亲自上门,我们真要将那份名单给出去吗?”

En regardant le dos en colère de Qiao Xian, Pei Jingxi ne pouvait s'empêcher de demander: "Lang Jun, si Cui ne va pas à la porte la prochaine fois, voulons-nous vraiment donner cette liste?"

凤霄挑眉:“他肯上门服软,为何不给?”

Feng Xiao a haussé un sourcil: "Il est prêt à servir doucement, pourquoi ne pas le donner?"

裴惊蛰抱怨:“但其中不乏各级官员的隐秘弱点,解剑府也是费了不少周折才收集齐全。”

Pei Jingzhao s'est plaint: "Mais il y a beaucoup de faiblesses cachées des fonctionnaires à tous les niveaux, et il a fallu beaucoup de mal à Xiejian House pour tout récupérer."

怎么能说给就给?

Comment pouvez-vous le donner?

凤霄笑眯眯道:“你不懂崔不去,他肯亲自过来,那必定已经做好了付出一定代价,与我交易的准备,你都知道单凭一盘棋就将这份名单交出去太吃亏,这个道理,崔不去会不知道吗?他压根就没指望过我会轻易给,之所以一直没上门,就是因为他认为左月局暂时没有什么东西能让我心动。”

Feng Xiao a ri et a dit: "Vous ne comprenez pas Cui et ne partez pas. Il est prêt à venir ici. Il doit avoir payé un certain prix et préparé à faire du commerce avec moi. Vous savez tous qu'il est trop mauvais de remettre cette liste avec une partie d'échecs. Cui ne le saurait-il pas s'il n'y allait pas? Il ne s'attendait jamais à ce que je lui donne facilement. La raison pour laquelle il n'est pas allé à la porte est parce qu'il pense qu'il n'y a rien dans le bureau Zuo Yue pour faire bouger mon cœur. "

裴惊蛰越听越糊涂:“那您是希望他来,还是希望他不来?”

Pei Jingyan écoutait de plus en plus confus: "Voulez-vous qu'il vienne, ou ne le voulez-vous pas?"

凤霄没有回答这个问题,转而道:“你去打听一下,皇后派了谁给他。”

Feng Xiao n'a pas répondu à cette question et a plutôt dit: "Allez demander, qui la Reine lui a-t-elle envoyé?"

这不是什么秘密,也不难查,裴惊蛰应声离去,不多时就又折返回来。

Ce n'est pas un secret et ce n'est pas difficile à découvrir. Pei Jingxuan est parti sur une réponse et est revenue vers elle peu de temps après.

“郎君,是右卫将军司马关山海,关家三代从军,关山海一手问月枪法驰骋沙场,罕有敌手,若无意外,他将来应该会接替右卫将军,掌管京城右卫,皇后将这样一个人指派给左月使,可见对其看重。”

"Lang Jun, la Garde de droite générale Sima Guan Shanhai, les trois générations de la famille Guan, Guan Shanhai a demandé à la Lance de Lune de galoper sur le champ de bataille. Adversaires rares. S'il n'y a pas d'accident, il devrait remplacer la Garde de droite générale à l'avenir, en charge de la Garde de droite de Pékin. La Reine sera comme ça" Une personne affectée à Zuoyueshi peut être considérée comme valorisée. "

凤霄嗤之以鼻:“战场上的功夫是万人敌,长于冲锋陷阵,却不一定适合当护卫,关山海一路升迁,顺风顺水,又是个有真本事的,一定傲气过人,突然被调去左月局,心里难免不满。”

Feng Xiao ricana: "Le Kung Fu sur le champ de bataille est l'ennemi de beaucoup de gens, plus longtemps que la charge, mais pas nécessairement adapté à la garde. Guan Shanhai a été promu tout le long, naviguant en douceur et a une véritable compétence. Il doit être fier et soudainement transféré vers la gauche. Insatisfaction inévitable. "

他说罢起身,一边往外走。

Il a dit de se lever et de sortir.

裴惊蛰忙跟上:“您去哪儿?”

Pei Jingxi a suivi rapidement: "Où allez-vous?"

凤霄背着手,优哉游哉:“去左月局看热闹。”

Feng Xiao a reculé, You Youyou: "Allez au bureau Zuoyue pour regarder l'excitation."

说得好像上隔壁串门,明明解剑府与左月局并不相邻。

C'est comme parler à la porte d'à côté. Il est clair que le manoir Xiejian n'est pas adjacent au bureau Zuo Yue.

裴惊蛰:“可您刚才还说,要等崔不去服软。”

Pei Jinghuan: "Mais vous avez également dit tout à l'heure que vous devez attendre que Cui ne se ramollisse pas."

凤霄道:“山不来就我,我去就山。皇后不会无的放矢,她派了个关山海,必是最近有什么新差事需要崔不去出马,我亲自上门,让崔不去服软,也是一样的。”

Feng Xiao a déclaré: "Si la montagne ne vient pas, allez simplement vers moi. Je vais aller à la montagne. La reine ne manquera pas la cible. Elle a envoyé une montagne et une mer proches. Il doit y avoir de nouvelles courses qui exigent que Cui ne sorte pas. C'est pareil. "

裴惊蛰心里嘀咕:这还叫什么让对方服软,明明自己捺不住,主动上门撩拨吧?

Pei Jinglu murmura dans son cœur: qu'est-ce que cela fait pour rendre l'autre partie douce, évidemment il ne peut pas s'en empêcher, venir à la porte pour appeler?

他跟崔不去打过几次交道,不知怎的,虽然崔不去不会武功,可在对方那双眼睛面前,他立马就觉得自己无所遁形,哪怕什么都没做,也会莫名心虚。

Lui et Cui n'y sont pas allés plusieurs fois, d'une certaine manière, bien que Cui n'ait pas fait d'arts martiaux, mais devant l'autre paire d'yeux, il a immédiatement senti qu'il n'avait rien à faire, même s'il ne faisait rien, il serait inexplicable. Conscience coupable.

“郎君,您接近崔不去,是因为左月局吗?”

"Lang Jun, n'as-tu pas approché Cui à cause de Zuoyue Bureau?"

凤霄哼笑:“若没有崔不去,左月局算什么?”

Feng Xiao sourit: "Si Cui ne part pas, qu'est-ce que Zuo Yue Bureau?"

裴惊蛰不解:“可崔不去又有何特殊之处?”

Pei était perplexe: "Mais qu'est-ce qu'il y a de si spécial à Cui de ne pas y aller?"

凤霄摇着扇子缓步前行,凉凉道:“姓崔的貌不惊人,性情乖戾,吝啬记仇,嘴巴刻薄,得寸进尺,斤斤计较,城府深沉,一肚子阴谋诡计,多病还不自惜,成日里四处蹦跶抢功劳,在博陵郡天南山,若非有我,他早死了百八十回绰绰有余,若说特殊,那可能就是特别爱找死吧?”

Feng Xiao a secoué son éventail et a marché lentement, froidement: "Le nom de famille de Cui n'est pas étonnant, son tempérament est têtu, sa culpabilité est têtue, sa bouche est aiguisée, elle doit être un pouce, elle a beaucoup de soins, sa ville est profonde, elle a un complot, elle ne regrette pas sa maladie. À Chengri, il a sauté sur les talons et a attiré l'attention pour son travail. À Tiannan Mountain, dans le comté de Boling, ce serait plus de cent quatre-vingt fois s'il était décédé tôt. Si c'était spécial, ce pourrait être un amour spécial pour la mort? "

裴惊蛰目瞪口呆,他只是随口一问,哪里知道凤霄会一下子说了这么多。

Pei était stupéfait, il a simplement demandé nonchalamment, où saurais-je que Feng Xiao en dirait autant à la fois.

既然对方一无是处,为何凤二府主还总要没事找事?

Puisque l'autre partie est inutile, pourquoi le propriétaire de Fengerfu n'a-t-il toujours rien à faire?

人家安安静静,凤二郎君就非要找人去提醒崔不去,崔不去真派了人来,凤二又吊足胃口,非要崔不去亲自来。

Les gens étaient silencieux, Feng Erlang Jun a dû trouver quelqu'un pour rappeler à Cui de ne pas y aller, Cui n'est pas allé envoyer quelqu'un, et Fung Er avait un appétit, et Cui n'a pas eu à venir en personne.

裴惊蛰实在没法想象这样两个人是怎么在博陵待了那么长时间,还相安无事的。

Pei Jingzheng ne pouvait pas imaginer comment ces deux personnes sont restées si longtemps à Boling, et elles allaient bien.

一山不容二虎,按理说,要么凤霄被气死,要么崔不去被打死。

Il n'y a pas de place pour deux tigres. Il va de soi que Feng Xiao était furieux ou que Cui n'est pas mort.

结果什么事情都没发生。

Il ne s'est rien passé.

裴惊蛰微觉诡异,又丈二和尚摸不着头脑。

Pei Jingzhang était bizarre, et le deuxième moine se grattait la tête.

多了个关山海,左月局果然热闹得很。

Avec un Guan Shanhai supplémentaire, le Bureau Zuoyue était vraiment vivant.

左月局众人,尤其是能留在崔不去身边的人,无不跟了他许久,得到相当信任。

Tout le monde au bureau de Zuoyue, en particulier ceux qui pouvaient rester avec Cui Buqi, tous l'ont suivi pendant longtemps et ont gagné une confiance considérable.

关山海骤然从天而降,却什么都没有,只凭皇后亲指四个字,就仅次于长孙和宋良辰,压在众人头顶,尤其是乔仙,自然人人注目,私下议论。

Guan Shanhai est soudainement tombé du ciel, mais il n'y avait rien. Seuls les quatre mots du doigt de la reine, juste derrière le petit-fils et Song Liangchen, étaient partout dans la tête des gens, en particulier Qiao Xian, naturellement l'attention de tous et la discussion privée.

乔仙心头憋闷,忍不住当众向关山海提出切磋的要求。

Le cœur de Qiao Xian était terne et il ne pouvait s'empêcher de faire une demande à Guan Shanhai en public.

殊不知关山海也自觉屈才,嘴上不说,心里难免不服,便痛快答应了乔仙的要求。

Comme tout le monde le sait, Guan Shanhai s'est également maudit consciencieusement. Il n'a rien dit sur sa bouche, et il a inévitablement refusé de l'accepter. Il a rapidement accepté la demande de Qiao Xian.

二人左月局的练武场上交手,不少人闻风而去,几乎将露天练武场围得水泄不通,连崔不去都被惊动了。

Les deux ont joué l'un contre l'autre sur le terrain des arts martiaux du Bureau Zuo Yue, et beaucoup de gens sont partis. Ils ont presque encerclé le terrain des arts martiaux en plein air, et même Cui a été choqué.

乔仙长于飘逸的剑法,关山海则是大开大合的枪法,两人无论从武功路数还是生平履历,几乎八竿子打不着,却因左月局而联系在一起。

Qiao Xian a grandi dans l'élégance de l'épée, tandis que Guan Shanhai était un art martial à corps large. Quel que soit le nombre de voies d'arts martiaux ou le résumé de sa vie, ils pouvaient à peine atteindre huit pôles, mais ils étaient liés en raison du mois restant.

两人心中都存着一股意气,出手皆未留情,乔仙一身白衣飘然而动,身随剑舞,几乎凭虚御风,唯有眼力不错的人,才能发现她的足尖偶尔碰触地面,饶是如此,乔仙的轻功也已足够令人惊艳了。

Il y avait un esprit dans les deux, aucune pitié dans leurs tirs. Qiao Xian portait un costume blanc, suivi d'une danse de l'épée, s'appuyant presque sur le vent impérial. Seule une personne ayant une bonne vue pouvait constater que ses orteils se touchaient occasionnellement. Sur le terrain, Rao est ainsi. Le travail léger de Qiao Xian est également assez étonnant.

乔仙不在意任何人的看法,她只是为了要证明自己比关山海更有资格跟随崔不去。

Qiao Xian ne se soucie de l'opinion de personne, elle veut juste prouver qu'elle est plus qualifiée pour suivre Cui Bugo que Guan Shanhai.

随着锋利剑气扑面而来,关山海目光凛冽,手腕一振,枪花就层层堆叠漫涌开去,挡住了乔仙的攻势。

Avec l'épée tranchante se précipitant vers son visage, les yeux de Guan Shanhai clignotèrent, et dès que ses poignets furent secoués, les fleurs du pistolet éclatèrent couche par couche, bloquant l'offensive de Qiao Xian.

扫,刺,点,拨。

Balayer, poignarder, pointer, composer.

枪法中最常见的几个动作被关山海运用自如,在他手中的问月枪已经变成一把具有灵气的兵器,势如破竹攻向敌人,枪头划过空中残留点点寒星,不等众人脑海中的印象被抹去,又一道银色痕迹自枪头划出,前后相连,竟隐隐是个太极八卦的轮廓!

Les mouvements de tir les plus courants étaient utilisés librement par Guanshan Shipping. Le pistolet lunaire à la main était devenu une arme d'aura, attaquant l'ennemi comme une pousse de bambou, et la tête du pistolet balayait les airs avec quelques étoiles froides, attendant l'esprit de tout le monde. Son impression a été effacée, et une autre trace argentée a été tirée de la tête du pistolet, connectée d'avant en arrière, et c'était un léger aperçu des potins de Taiji!

一枪卸去乔仙的攻击,一枪在周身筑起真气,一枪反守为攻,逼近对手。

Un coup a déchargé l'attaque de Qiao Xian, un coup a accumulé sa colère dans tout le corps et un coup a contre-attaqué l'attaque, s'approchant de l'adversaire.

关山海轮廓分明的蜜色脸庞在烈日下迸发出万夫莫敌的气势,仿佛在他面前的不是乔仙,而是千军万马,而他独自一人在战场上游走,无视强敌,无视周遭,无视生死。

Le visage clair de miel de Guan Shanhai a éclaté dans l'air sous le soleil brûlant, comme si ce n'était pas Qiao Xian, mais des milliers de chevaux devant lui, et il a marché seul sur le champ de bataille, ignorant les ennemis puissants et les ignorant. Autour, ignorez la vie et la mort.

山海倾覆,日月沉浮,草木摧折,春秋混茫。

Les montagnes et les mers chavirent, le soleil et la lune montent et descendent, la végétation est brisée et le printemps et l'automne sont confus.

虽千万人,唯一而已!

Bien que des millions de personnes, une seule!

乔仙发现自己的剑被对方的长枪绞住,仅仅一瞬,炫目枪芒已经近在眼前,朝额心刺来!

Qiao Xian a découvert que son épée était pendue par la lance de l'adversaire. Juste un instant, la lance éblouissante était presque devant lui, poignardant vers son front!

杀气凛凛,眉间剧痛!

Meurtre, douleur intense dans les sourcils!

乔仙大惊失色,不得不撤身后退,但她的剑被紧紧绞住无法抽离,即使松手,那股杀气也跟着逼迫近前,令人躲无可躲,逃无可逃!

Qiao Xian était terrifiée et a dû battre en retraite, mais son épée était fermement tordue et ne pouvait pas être retirée. Même si elle lâchait, l'esprit meurtrier suivait la persécution. Il était impossible de s'échapper et de s'échapper!

几乎是同时,两道疾风从不同方向飞掠而来,一左一右击向关山海的双肩。

À peu près au même moment, deux explosions ont volé dans des directions différentes, une à gauche et une à droite, frappant les épaules de Guan Shanhai.

关山海腾身跃起,避开石子,稳稳落地,反手挽花收枪。

Guan Shanhai a sauté, a évité les pierres, a atterri régulièrement et a fermé ses bras avec ses bras.

乔仙惊魂未定,再也没脸看崔不去,单膝下跪请罪道:“属下学艺不精,请尊使恕罪!”

Qiao Xian a eu peur et n'a plus jamais regardé Cui. Il s'est agenouillé sur un genou et a plaidé coupable: "Ses subordonnés ne sont pas bons en art, pardonnez-moi!"

崔不去淡淡道:“胜败乃兵家常事,对自己人点到即止,要有分寸。”

Cui ne l'a pas pris à la légère: "La victoire est chose courante parmi les soldats, et il est important d'être gentil avec vous-mêmes."

前一句是对乔仙说的,后面一句,却是在警告关山海。

La première condamnation a été infligée à Qiao Xian, mais la dernière a été destinée à avertir Guan Shanhai.

关山海抿抿唇,拱手道:“属下知错。”

Guan Shanhai s'est léché les lèvres et a cambré sa main: "Mon subordonné sait mal."

崔不去又转向从外头走来的两人。

Cui n'est pas allé et s'est tourné vers les deux qui venaient de l'extérieur.

“是什么风把凤二府主刮来了?”

"Quel genre de vent a amené le propriétaire de Feng Erfu?"

方才那两枚石子,一枚来自长孙菩提,一枚则来自凤霄。

Les deux pierres n'étaient qu'une, une du petit-fils Bodhi et une de Fengxiao.

凤霄笑吟吟道:“自天南山一别,崔郎君便闭门不见,我却思念得紧,不过来看看,怎么对得起我们那段同甘共苦同生共死的日子?”

Feng Xiao a gémi avec un sourire: "Depuis la montagne Tiannan, Cui Langjun ne l'a pas vu derrière des portes closes, mais j'y réfléchis bien, mais voyons, comment pouvons-nous résister aux jours où nous vivions et mourions ensemble?

崔不去嘲讽:“我还以为凤二府主终于想起自己赌输的那笔账,良心发现过来还债了。”

Cui n'a pas ridiculisé: "Je pensais que le propriétaire de Feng Erfu se souvenait enfin du compte qu'il avait perdu, et sa conscience a constaté qu'il avait payé la dette."

秋风扬沙而起,将袍角高高卷起。

Le vent d'automne se leva dans le sable et enroula l'angle de la robe.

乔仙站在练武场中,遥遥看着两人相对而立。

Qiao Xian se tenait sur le terrain d'entraînement et regardait les deux debout l'un en face de l'autre.

左月局何等地方,凤霄如何能轻易进来,就算以他的武功,谁都拦不住,守门的左月卫起码也会拼死阻止,奔来禀告。

Où est Zuo Yue Bureau, et comment Feng Xiao peut entrer facilement, même avec ses arts martiaux, personne ne peut l'arrêter, au moins le gardien Zuo Yue Wei s'arrêtera désespérément et se précipitera pour poursuivre.

但什么事也没发生,对方顺顺利利,畅通无阻来到练武场。

Mais il ne s'est rien passé, et l'autre partie est allée doucement et en douceur sur le terrain d'entraînement.

这必定是因为崔不去事先有过交代,只要是凤霄亲自来了,便不必相拦。

Cela doit être parce que Cui n'est pas allé et a expliqué à l'avance. Tant que Feng Xiao est venu en personne, il n'a pas eu besoin de se bloquer.

起初明明是不死不休的对手,什么时候起,解剑府的主人还能入左月局如无人之地了?

Au début, il était un adversaire sans fin. Quand le propriétaire de Xiejian Mansion est-il entré dans la situation de la lune gauche comme personne?

凤霄不知是否也想到了乔仙正在想的事情,唇角的笑意更深了一些。

Feng Xiao s'est demandé si Qiao Xian y pensait et le sourire sur ses lèvres était plus profond.

崔不去挥挥手,让众人散去,他则领着凤霄走向池中凉亭。

Cui n'a pas agité la main pour laisser tout le monde partir, et il a conduit Feng Xiao au gazebo dans la piscine.

“凤二府主大驾光临,到底有何贵干?”

"Le seigneur de Feng'erfu est venu ici, quel est le problème?"

闲的没事,过来看热闹的。裴惊蛰腹诽道。

Tout va bien, venez voir les vivants. Pei Jing a assommé son ventre.

凤霄道:“过来给你送名单呀。”

Feng Xiao a dit: "Venez ici pour vous envoyer une liste."

崔不去蓦地顿住脚步,蹙起眉头:“你何时变得这么大方了?”

Cui se figea et fronça les sourcils, "Quand es-tu devenu si généreux?"

凤霄叹了口气:“我知道那份名单对你很重要,你想借此揪出云海十三楼安插在朝中的钉子,可这样要紧的东西,我如何能随随便便就给了,原想等你上门来要,可你迟迟不肯来,我这不就只能亲自过来了?既然你怀疑我的诚心,那我就走了。”

Feng Xiao soupira: "Je sais que la liste est très importante pour vous. Vous voulez l'utiliser pour découvrir les clous qui ont été placés au 13e étage de Yunhai et placés au centre de la Corée du Nord. Je voulais attendre que tu entres, mais tu ne voulais pas venir, alors je dois juste venir ici en personne? Puisque tu doutes de ma sincérité, alors je pars. "

说罢他转身离去,崔不去下意识伸出手抓住他的袖子。

Quoi qu'il en soit, il s'est retourné et est parti, et Cui n'a pas inconsciemment tendu la main et a saisi sa manche.

下一刻,崔不去发现这个动作暴露了自己急切的心情,立马松手。

Le moment suivant, Cui ne réalisa pas que cette action révélait son humeur impatiente et le lâcha immédiatement.

但已经迟了,凤霄露出得逞的笑容。

Mais il était trop tard, Feng Xiao a souri sévèrement.

“既然你这么想要,那我们是不是该坐下来好好谈谈?”

"Puisque tu le veux comme ça, ne devrions-nous pas nous asseoir et parler?"

面对这个人,真是一刻都不能放松,崔不去缓缓吁了口气。

Face à cette personne, il ne put se détendre un instant et Cui ne soupira pas de soulagement.

“你要什么?”

"Que veux-tu?"

凤霄伸出手,摸向他的脸颊,正当崔不去想避开时,对方的手却飞快穿过耳畔鬓发,上移至发髻,抽下崔不去的玉笄。

Feng Xiao tendit la main et toucha sa joue. Tout comme Cui ne voulait pas l'éviter, la main de l'autre passa rapidement à travers les oreilles, se dirigea vers le chignon et tira le jade peu attrayant de Cui.

他将玉笄在崔不去面前晃了晃。

Il secoua Yuxi devant Cui Buqu.

“为了不让你赖账,只好将这根玉笄权充信物。”

"Afin de ne pas vous rendre jaloux, j'ai dû prendre ce pendentif en jade comme une fiducie."

凤霄还记得那日从山洞出来时,对方披头散发的模样,唇色冷白,偏生决绝凛冽,宛若蜿蜒悬崖的孤松。

Feng Xiao s'est souvenu que lorsqu'il est sorti de la grotte ce jour-là, le châle de l'autre homme a rayonné, ses lèvres étaient froides et blanches, et il était absolument stupéfait, comme un pin solitaire serpentant sur une falaise.

眼下崔不去的发髻显然还用了别的东西固定住,这根玉笄抽出来也没能看见他头发落下的模样,凤霄有点惋惜。

À l'heure actuelle, Cui ne pouvait pas y aller, le chignon était évidemment fixé avec autre chose, et le coq de jade était sorti et il ne pouvait pas voir ses cheveux tomber, Feng Xiao était un peu désolé.

“恐怕,”崔不去面无表情,缓缓道,“凤府主要的东西太难,我给不出。”

"J'ai peur", a déclaré Cui sans expression, lentement, "l'essentiel à Fengfu est trop difficile, je ne peux pas le donner."

凤霄高深莫测:“我还未说,你怎么知道给不出?”

Feng Xiao était impénétrable: "Je ne l'ai pas encore dit, comment savez-vous que vous ne pouvez pas le donner?"

崔不去的视线在他手上的玉笄停留片刻,抿唇不语。

Cui ne regarda pas la puerpera de jade dans sa main pendant un moment, pinça les lèvres et ne dit rien.

明明有求于人,却连句软话也不肯说。凤霄想道,把玩手中玉笄,一寸一寸,就像把玩那人的嶙峋手骨。

Évidemment, demandez aux autres, mais refusez de dire même des mots doux. Feng Xiao pensait que jouer avec le jade dans la main, pouce par pouce, c'est comme jouer avec les pommettes de l'homme.

“我要你。”

"Je te veux."

在对方惊异的目光中,凤霄不紧不慢地补完后半句,“的一个人情。一份名单,换一个天大的人情。记得了,崔不去,这是你欠我的。”

Aux yeux surpris de l'autre partie, Feng Xiao a terminé sans hâte la deuxième phrase, "Une relation humaine. Une liste, pour une grande relation humaine. N'oubliez pas, Cui ne s'en va pas, vous me devez. "

打从六工城起,咱俩就已经纠缠不清了,非敌非友,注定半生。

À partir de la ville de Liugong, nous sommes tous les deux enchevêtrés, non ennemis et amis, destinés à une demi-vie.

       
View more »View more »View more »